Daouda BA porte- parole de REWMI : « Notre principale condition a été acceptée « 

0
613

L’opposition significative n’a plus de raison de boycotter le dialogue politique. En effet, un pas a été franchi dans ses revendications. Résultat, le pouvoir a consenti à mettre sur pied une commission cellulaire dirigée par une personnalité neutre.

Une décision louable pour le porte-parole du Rewmi qui renseigne que « leur principale condition a été acceptée’’. D’après Daouda Ba, ces conditions étaient très raisonnables, car dit-il, on ne peut pas être juge et parti. « Pour un dialogue sincère bien organisé, il fallait une commission neutre cellulaire avec un modérateur et un pilote’’, dit-il.

Après ce pas franchis, le porte-parole de Rewmi renseigne qu’ils attendent la mise en place de cette commission et sont disposés, à y répondre. ‘’Nous attendons sa mise en place et nous sommes disponibles à répondre à l’appel de cette commission et à respecter son plan d’action pour lequel au fur et à mesure le Front national de résistance se réunira et donnera ses positions’’, fait savoir Daouda Ba. Qui renseigne qu’il revient à la commission d’organiser le dialogue avec les termes de références.

Par ailleurs, le membre de Rewmi renseigne que ce dialogue ne doit pas être axé uniquement sur la politique car dit-il, c’est une demande du peuple. ‘’Il ne s’agit pas seulement d’aborder des volets politiques, on doit également évoquer tous les sujets qui concernent les Sénégalais’’, pense Daouda Ba.