Délocalisation Hôpital Le Dantec : « Nous espérons vivement que nous n’allons pas transporter les mêmes soucis » (Hémodialysés)

0
143
L’hôpital Aristide Le Dantec va fermer définitivement ses portes ce lundi 15 août. Ce, en raison de sa rénovation. Certains de ses services seront délocalisés dans d’autres hôpitaux. Mais, en ce qui concerne le service de dialyse, il sera délogé au Hangar de l’Aéroport de Yoff. L’Association sénégalaise des hémodialysés se dit rassurer après avoir visité les lieux. Toutefois, sa présidente Awa Dombiaya espère que les problèmes rencontrés au niveau de l’hôpital ne seront pas transportés dans les nouveaux locaux.

« C’est un statico ici. Nous somme entrain de déménager progressivement. Nous sommes allés visiter le site. C’est assez satisfaisant ce que nous avons trouvé sur place. Il y’a des services qui sont en fonction. Comme vous le voyez ici au niveau de l’hémodialyse. Pour les autres services de l’hôpital je ne sais pas trop », a déclaré la présidente de l’Amicale des hémodialysés de l’hôpital Aristide Le Dantec, au micro de PressAfrik.

Awa Dombiaya de poursuivre : « Il y’a toujours des difficultés pour tout déplacement, c’est pas facile, il faut le dire. Nous avons visité le site, on espère que ça se passe mieux qu’à l’hôpital Le Dantec et que nous allons pas transporter les mêmes soucis qu’on avait ici. C’est à dire quelque fois, il y a eu un manque d’eau, un manque d’intrant d’héparine. Nous espérons vivement que nous n’allons pas transporter les mêmes soucis ».

La vice présidente de l’association des hémodialysés, Fa Gueye Fall, ne cache pas ses inquiétudes.  »Nous, nous sommes trop inquiets pour ce qui est du déplacement. Les gens étaient perturbés. On doit nous faire déplacer alors qu’on ne savez pas où devrions nous aller. Mais finalement nous savons où aller. On nous a amené au Hangar des pèlerins qui se trouve à l’Aéroport de Yoff (Dakar). La présidente, le majore et le directeur ont effectué le déplacement pour aller visiter les lieux. Ce que nous avons vu là-bas nous rassure. Notre seul grand souci, c’est la distance. Parce qu’il y’a des gens qui viennent de loin ».