Dialogue national : Macky Sall sur le cas Khalifa Sall

0
801

Le Président Macky Sall a ouvert les travaux sur le dialogue national, réaffirmant sa conviction que dans la vie d’une Nation, il y a des moments où l’exigence de consensus l’emporte sur les logiques d’appartenance… Dans son discours, Mme le maire de la Ville de Dakar, Sohma El Wardini, a soulevé le cas Khalifa Sall, sur lequel le chef de l’Etat a voulu apporter une précision.

Parlant de la justice, le Président Sall a voulu faire une petite précision : « Madame le maire a tout de suite parlé de Khalifa Ababacar Sall ‘sama domou baye la, diko nianal Yalla’. Il ne faut pas confondre les choses, le président de la République a une mission bien définie, ce n’est pas lui la Justice… Surtout dans un pays démocratique. »

Pour le chef de l’Etat, là où il peut intervenir, c’est lorsque toute la procédure est terminée. C’est à partir de là qu’il pourra étendre sa pitié. « Or, tant que la Justice est en procédure, moi, je ne saurais intervenir… Comme vous pouvez le remarquer, si on parle de grâce, c’est parce que la Justice a terminé son travail. C’est à partir de là que le Président pourra intervenir… Mais, quand même, nous avons entendu vos propos…« , poursuit-il.