Dialogue politique : Réponse de la majorité à Ousmane Sonko

0
768

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée hier, le leader de Pastef, Ousmane Sonko, a qualifié le Dialogue national lancé le 28 mai, de cirque. La réponse de la majorité n’a pas tardé.

« Ousmane Sonko ne comprend pas les enjeux. Aujourd’hui, les questions partisanes sont dépassées. En plus, les enjeux géopolitiques du monde nous obligent à nous unir et à nous retrouver », a dit Cheikh Sarr, représentant de la majorité, sur la RFM.
Il a affirmé que ce dialogue sera un cadre de discussions fécond, soulignant « la mise en place d’instances paritaires » qui conduiront les travaux.