Elections FSF : Cheikh Omar Sy et Cie lancent une pétition pour barrer la candidature Augustin Senghor

0
235

Une pétition pour empêcher Me Augustin Senghor de briguer un quatrième mandat à la tête de la Fédération sénégalaise de football a été déposée au niveau du Comité de défense du football sénégalais (CODEFS). Avec plus de 5000 signataires, l’ancien député Cheikh Omar Sy est opposé à une 4ème candidature de Me Augustin Senghor à la tête de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF). 

Le Comité de défense du football sénégalais (CODEFS) ne veut plus de Me Augustin Senghor à la tête de l’instance du football sénégalais. Avec une pétition de plus de 5000 signataires, l’ancien parlementaire Cheikh Omar Sy demande à la commission chargée des élections de l’instance fédérale de rejeter la candidature de Me Augustin Senghor.

« Au nom du respect de la parole donnée, je demande aux membres de l’Assemblée générale de la fédération de football de ne pas considérer moralement recevable, la candidature de Me Augustin Senghor », peut-on lire dans un communiqué signé par l’ancien parlementaire.

Selon Cheikh Omar Sy,  Augustin Senghor avait indiqué lors de sa réélection pour le troisième mandat ne pas se représenter pour un quatrième mandat. « Lors de sa réélection pour un 2éme mandat, Me Augustin Senghor a supplié ses pairs de le reconduire pour un second et dernier mandat. Ensuite pour faire un 3ème mandat, il avait publiquement dit aux Sénégalais qu’il ne se représenterait plus pour un nouveau et 4ème mandat et que celui-là était le dernier qu’il exercerait s’il était réélu », poursuit le communiqué.

L’ancien député fustige le deal des dirigeants. « Etant Sénégalais et contribuant à travers mes impôts au fonctionnement de la Fédération Sénégalaise de Football, je rejette « le consensus » qui prend en otage notre football et j’exige que mon avis soit pris en compte par les membres de l’Assemblée générale et que Me Augustin Senghor facilite, de manière transparente et démocratique », ajoute le document.

Cheikh Omar Sy souhaite l’organisation d’une élection ouverte à « toutes les candidatures déclarées et procède à l’installation d’une nouvelle équipe qui pourrait apporter du sang neuf à notre cher football ».