En visite à Dakar : Le khalife de Médina Baye invite les Sénégalais à «bannir toutes formes de violence»

0
124

En visite à Dakar depuis quelques jours, le khalife de Médina Baye, Cheikh Mahi Niass, a appelé vendredi les Sénégalais, à bannir toutes les formes de violence et à promouvoir la paix. « Le Sénégal nous appartient. C’est le devoir de chacun de le préserver en bannissant toutes les formes de violence, d’où qu’elles viennent, et en cultivant la tolérance, la paix et le travail bien fait, pour le développement de ce pays », a-t-il lancé lors de la journée culturelle dédiée à Cheikh Ibrahima Niass (1900-1975), fondateur de Médina Baye, au stade municipal des Parcelles Assainies, à Dakar.

« Le Sénégal est une terre bénie par Dieu comme l’attestent sa stabilité politique, son hospitalité légendaire et, surtout, l’attachement de sa population à la religion », a notamment souligné Cheikh Mahi Niass. Ajoutant, sur Aps, que pour préserver ces atouts, « chacun d’entre nous doit se considérer comme le défenseur de ce legs en faisant abstraction des appartenances politiques, religieuses ou confrériques ».

S’adressant aux politiciens, il dit souhaiter que la majorité et l’opposition fassent preuve de ‘’retenue’’ et évitent ‘’les injures, les invectives et les propos incendiaires, qui incitent les jeunes à saccager et à détruire les édifices publics et les biens appartenant à autrui ».

Son appel à la préservation de la paix survient à la suite de heurts entre militants de la majorité présidentielle et de l’opposition à Ziguinchor (sud) et d’affrontements entre opposants et forces de l’ordre à Dakar.

Cheikh Mahi Niass fait également ce plaidoyer à deux mois des élections locales (conseils municipaux et départementaux) du 23 janvier 2022. Il souhaite qu’elles se tiennent sans violence.

Le guide religieux a invité aussi les jeunes à la pratique de l’agriculture.

Abdoulaye Diouf Sarr a salué les recommandations faites par le khalife aux politiciens. Ces derniers doivent en tenir compte, les respecter, selon le ministre de la Santé et de l’Action sociale.

Pour rappel, des milliers de fidèles ont pris part à cette rencontre, aux côtés de plusieurs personnalités dont l’imam de la grande mosquée de Médina Baye, Cheikh Cissé, le porte-parole du khalife, Cheikh Mahi Aliou Cissé, et le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.