Enlevé depuis le 25 mars dernier : L’opposant malien Soumaila Cissé est libre

0
798

La pression a été forte plus que ce que l’on imaginait.

Le Secrétaire technique du Comité multisectoriel de la riposte contre la maladie à coronavirus, Jean-Jacques Muyembe Tamfum a tenu à fixer l’opinion sur ses propos qui provoquent la polémique au sujet de l’introduction d’un vaccin contre le Coronavirus en RDC

« Je suis moi-même congolais et je ne permettrai jamais d’utiliser les Congolais comme cobayes », a t-il dit dans un message vidéo repris par nos confrères de Actualite.cd. 

Il a également précisé le contexte dans lequel ces propos ont été tenus.

« Je viens d’apprendre qu’une vidéo circule dans les médias sociaux et je l’ai moi-même visionnée. Mon message de ce soir est d’apaiser la tension que j’observe dans la population. Mon intention en parlant de vaccin COVID-19 n’était pas d’affirmer que nous allons commencer la vaccination en RDC sans qu’il ne soit testé auparavant en Amérique et ailleurs. Des essais de vaccination ont déjà commencé dans ces pays notamment les USA et la Chine », a t-il ajouté.

Muyembe a donné l’exemple de précédents vaccins.

« Par ailleurs, nous savons toujours que les vaccins contre la polio, la rougeole, le tétanos et tant d’autres que nous utilisons aujourd’hui ont été d’abord testé en Belgique, en France et aux USA avant d’être introduits ici chez nous en Afrique. Récemment en Afrique de l’Ouest et en RDC, les épidémies de la maladie à virus Ebola ont été maitrisées grâce à l’utilisation d’un vaccin expérimental », a-il rappelé.

Pour lui, le plus urgent, c’est de se concentrer sur la lutte contre le COVID-19.

« Pour l’instant, nous nous focalisons à maitriser la pandémie de COVID-19 dans notre pays. Le plus important aujourd’hui, c’est d’observer les gestes barrières et les mesures d’hygiène. Ensemble, nous allons vaincre le COVID-19 en RDC ».