Escroquerie : Le “doyen des juges” visait Uba et la Bis

0
525

Pape Daouda Sow, le “magistrat” qui recourait à l’usurpation d’identité pour arnaquer des autorités avait aussi dans sa ligne de mire la Banque islamique du Sénégal (Bis) et Uba.

Se faisant passer pour le doyen des juges, Samba Sall, il avait contacté les deux banques (Uba Port et Bis Almadies) dont leur chefs d’agence sont emprisonnés dans l’affaire des virements frauduleux et de tentative de blanchiment d’argent sur l’axe Dakar-Abidjan, portant sur 7,5 milliards Fcfa, avec, à la clé un vol de 1,700 milliard.

Pape Daouda Sow a fait croire aux banques suscitées qu’il est prêt à accorder la liberté aux mis en cause en échange de quelques billets de banque. Dubitatives et prises de court par cette offre, Les banques Uba et Bis ont informé le Doyen des juges qui, par la suite, a porté plainte. Par contre, les familles des mis en cause ont mordu à l’hameçon. Le frère de l’un des banquiers arrêtés, qui est un agent à la Centif, est passé à la caisse en envoyant de l’argent, via la plateforme de transfert d’argent Wari, à l’escroc.