Ibrahima Sène sur une retrouvaille entre Wade et Macky : « L’APR n’est pas prête à composer avec qui que ce soit »

0
242

Le secrétaire national chargé des questions économiques du Parti de l’indépendance et du travail (PIT), Ibrahima Sène a jeté un regard sur l’actualité politique, dominée par la possible retrouvaille entre le PDS et l’APR, la nomination d’un Premier ministre et les élections législatives de juillet 2022, lors d’une interview avec WalfQuotidien.

Sur la question entre Wade et Macky, Ibrahima Sall s’est dit convaincu qu’une retrouvaille entre les deux pourrait « provoquer une situation telle que la justice pourra s’appliquer sans trouble social ». « Les retrouvailles entre Macky Sall et Abdoulaye Wade sont possibles. Ils ont même intérêt à composer. Mais, s’attendre à ce que le PDS et l’APR, en tant parti se retrouve, relève de l’utopie. L’APR n’est pas prête à composer avec qui que ce soit. Elle a les mêmes problèmes pour composer avec ses partenaires de Benno à plus forte raison avec d’autres », a-t-il dit.

Pour les législatives à venir, M. Sène a soutenu qu’il suffit à l’opposition d’obtenir 40% du suffrage pour pouvoir bloquer l’Assemblée nationale. Selon lui, pour ne pas y arriver, l’opposition doit trouver un consensus avec Macky, car avec le contexte d’insécurité et la crise économique, un blocage du pays n’est pas la bienvenue.

S’agissant du choix du futur Premier ministre qui pourrait sortir du rang de l’opposition, Sène pense qu’on peut tout imaginer. Mais, dans la Constitution, précise-t-il, le Premier ministre ne pourra exécuter que la politique définie par le président de la République.

« Donc, il faut un consensus. On est arrivé à un stade où, pour préserver la stabilité à travers le pays, un large consensus est nécessaire que ce soit au niveau municipal comme national. C’est ce que le suffrage du peuple a démontré à travers l’état de l’évolution des rapports de forces », estime-t-il.