Interdiction des porte-bagages : L’Etat revient sur sa décision

0
40

Face à la levée de boucliers des transporteurs, l’État du Sénégal a finalement effectué un rétropédalage sur l’une des mesures fortes prises après l’accident de bus qui a fait une quarantaine de morts. En effet,  le ministère des Transports terrestres est revenu sur l’interdiction des porte-bagages, dans un arrêté publié.

A titre dérogatoire, le ministre des Transports terrestres informe que les véhicules affectés au transport public de voyageurs sont autorisés, pour une période d’un an à compter de la date de signature de l’arrêté, à conserver des porte-bagages dont les chargements ne peuvent dépasser 50 cm, pour les véhicules de 7/8 places et 70 cm, pour toutes les autres catégories de véhicules affectés au transport de voyageurs.

Durant cette période, il sera admis de laisser les porte-bagages pour des véhicules qui n’ont pas de soute. Il sera question, selon le ministère, de procéder au renouvellement du parc des transports publics de voyageurs, lit-on dans l’arrêté rendu public hier, par le ministère des Transports terrestres, des infrastructures et du désenclavement.

Pour rappel, les professionnels du transport avaient mal pris cette résolution rendant leur travail quasiment impossible, selon eux.

A noter que les transporteurs ont également décidé d’aller en grève pour décrier les autres mesures prises par le gouvernement suite au drame et de Sikilo.