La leçon de morale de Thierno Alassane Sall aux leaders de Yewwi Askan Wi

0
172

Le leader de la République des valeurs (RV, opposition), Thierno Alassane Sall, tête de liste de la coalition Aar Sénégal aux élections législatives de juillet 2022, s’est exprimé sur la situation politique pays, marquée par des tensions. Invité de TV5 Afrique dimanche soir, il a indexé la responsabilité de la coalition Yewwi Askan Wi dans les violentes manifestations ayant couté la vie à 3 jeunes et causé plusieurs blessés.

« Après avoir avoué les vices rédhibitoires qui frappent sa liste, Yewwi Askan Wi n’en tire pas les conséquences. Sa liste doit être totalement invalidée et non partiellement tout comme la liste de BBY. Mais Yewwi Askan Wi a préféré en appeler à un bras de fer dans la rue alors qu’elle a avoué à la face du monde les manquements de sa liste qui est frappée d’illégalité », a-t-il soutenu.

Selon lui, les responsabilités sont bien déterminées dans la décision du Conseil constitutionnel. « Yewwi Askan, comme Benno Bokk Yakaar sont responsables d’avoir mis la pression sur le Conseil constitutionnel pour que le droit ne soit pas dit », a-t-il dit, insistant toutefois sur la responsabilité des deux coalitions qui ont fait montre de défaillances ayant conduit à cette situation politique instable.

Vendredi soir, de violentes manifestations ont éclaté à Dakar et à Ziguinchor, entre jeunes militants de YAW et les forces de sécurité, à la suite de l’appel à manifester des leaders de ladite coalition. Trois (3) morts ont été enregistrés et plusieurs autres blessés.

Les députés Déthié Fall, mandataire national de YAW, Mame Diarra Fam, le maire de Guédiawaye, Ahmed Aidara, et l’activiste Guy Marius Sagna, et plusieurs autres manifestants ont été arrêtés. Ils sont poursuivis pour « participation à une manifestation non autorisé et trouble à l’ordre public ». Ils devraient être présentés devant le juge ce lundi matin.