La Pologne propose aux États-Unis de placer des armes nucléaires sur son sol

0
125

La Pologne a proposé aux États-Unis de placer des armes nucléaires sur son territoire. La crainte d’une attaque russe grandit et le gouvernement polonais continue de se montrer le plus ferme possible face à l’agresseur. Mais si cette demande n’a aucune chance d’aboutir, ce discours est très symbolique sur la scène nationale.

Pour le parti au pouvoir Droit et Justice (PiS), il est important de se montrer implacable face à la Russie et à la Biélorussie. Les élections législatives sont prévues pour l’an prochain. Et forcément, la guerre en Ukraine sera dans la tête des Polonais.

Alors le parti multiplie les décisions symboliques. La dernière demande du président Andrzej Duda de poster des armes nucléaires américaines sur le sol polonais ne sera sans doute pas acceptée. Ça ne serait pas stratégique militairement et les États-Unis n’ont même pas eu de demande officielle de la part de la Pologne.

Fermeté vis-à-vis de la Russie

Mais en adoptant cette position rigide, le pays se montre comme étant l’un des plus sévères de l’Union européenne face à Moscou. La Pologne est notamment l’un des seuls pays d’Europe à refuser tous les citoyens russes sur son territoire, même en possession de visas Schengen. Et au début du mois, les représentants du parti Droit et Justice ont inauguré en grande pompe un nouveau canal maritime et un pipeline de gaz. Deux infrastructures pour court-circuiter les imports russes.

Avec cette fermeté, le parti tente de se montrer comme le défenseur des intérêts des Polonais et des Européens. Il espère que les électeurs s’en souviendront au moment de voter l’an prochain.