Le ministre Amadou Hott célèbre les meilleurs lycéens de Yeumbeul

0
192
Monsieur Amadou HOTT, ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, a célébré, ce jeudi 19 août, les meilleurs lycéens de Yeumbeul, localité dont il est natif.
 
Les jumelles Rama et Aminata Diaw, bachelières scientifiques à 13 ans, les bacheliers avec mention, les lauréates au concours général ainsi qu’un handicapé visuel, bachelier aussi dans le cursus normal, ont reçu un ordinateur ou une tablette, tous offerts par le ministre.
 
Ils étaient exactement au nombre de 33 du lycée El Hadj Ibrahima Diop à être récompensés par M. Amadou Hott lors de cette célébration, en présence du Coordinateur du projet « Faire l’Ecole » au ministère de l’Education Nationale, M. Mamadou Sam, ancien proviseur du lycée de Yeumbeul, son successeur M. Diop, la présidente de l’association des parents d’élèves, des parents et de nombreuses autorités locales.
 
Par ce geste, M. le ministre a voulu féliciter les bacheliers et leur rappeler l’importance des défis qui les attendent. Non sans leur assurer sa conviction qu’ils peuvent les relever, en restant déterminés, combatifs et toujours à l’écoute de leurs parents. Il s’est engagé à les accompagner de son mieux.
 
Les élèves désignés porte-parole de leurs camarades ont tous remercié le ministre, en insistant sur ses nombreux efforts pour les aider à réussir et qui, l’ont amené notamment à ériger un centre socio-éducatif sur le site de l’ancien domicile de ses parents, à Yeumbeul Sud.
 
Il s’agit du « Centre Sidy Hott », du nom de son défunt père.
Les invités et M. le ministre ont été touchés par le discours poignant de la mère des jumelles, Aminata et Rama, appelant, avec insistance, les femmes à jouer pleinement leur rôle de socles de la réussite de leurs enfants.
 
Une bourse d’études à l’étranger, la séparation du lycée de Yeumbeul, pour les cycles moyen et secondaire, ont été quelques unes des doléances soumises à M. le ministre Amadou Hott, lequel a promis de les partager avec ses collègues de l’Enseignement Supérieur et de l’Education Nationale, pour des solutions.
 
Le ministre a fini son propos par un engagement à perpétuer cette célébration et un appel aux lycéens à rester des élèves et étudiants modèles, pour inspirer leurs cadets.