Législatives 2022 : ce qui va se passer si Karim Wade et Khalifa Sall sont investis

0
287

Même si rien n’est encore décidé au niveau des états-majors concernés, l’idée d’une candidature de Karim Wade (PDS) et de Khalifa Sall (Yewwi askan wi) aux prochaines législatives est agitée. Ces deux responsables politiques, condamnés à des peines fermes, ont la particularité d’être inéligibles.

Que se passera-t-il s’ils sont investis pour les prochaines législatives ? Leurs listes seront-elles invalidées ? Non, répond le secrétaire général du Groupe de recherche et d’appui-conseil pour la démocratie participative et la bonne gouvernance (Gradec), Babacar Fall.

«Karim Wade et Khalifa Sall sont frappés d’inéligibilité : ils sont dans la même situation. Ils ont été sortis des listes électorales à cause de leur condamnation», signale l’expert, interrogé par L’Observateur dans son édition de ce mercredi.

Babacar Fall ajoute que s’ils sont investis, malgré leur inéligibilité, leurs listes ne seront pas invalidées. Ils seront juste remplacés par leurs suppléants. Et ces derniers occuperont la même position qu’eux. «Une fois que la liste est déposée, on ne peut plus toucher à l’ordre», rappelle le secrétaire général du Gradec.

Les mandataires des listes comportant des candidats inéligibles ont 72 heures, après notification de la décision, pour procéder aux correctifs nécessaires.