Les blagues de Facha : Logique implacable

0
165

Un corse trouve un boulot à l’équipement pour peindre les bandes blanches tout le long de l’autoroute. Le premier jour, il peint cent mètres de ligne blanche. Deuxième jour cinquante mètres. Troisième jour vingt cinq. Quatrième jour dix. Le cinquième jour, le chef vient le voir et lui dit :
– Le premier jour cent mètres, c’est pas terrible mais bon, ça va. Mais les joues suivants, pourquoi as-tu ralenti à ce point ?
Le corse lui répond :
– Oh chef, plus j’avance et plus le pot de peinture est loin.

Avec toute ma gratitude et ma reconnaissance
Fatim Ndiaye