L’imam de la mosquée de l’UCAD axe son sermon sur sur la pandémie du COVID-19

0
164

Une partie de la communauté musulmane du Sénégal a procédé à la prière de l’Aïd El Kébir, ce mardi, 20 juillet. Parmi ces fidèles, les Ibadous Rahmane. Beaucoup ont assisté à la prière à la Mosquée de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Dans son sermon, l’Imam Oumar Sall a alerté sur la récurrence des catastrophes et des maladies telles que la Covid-19, indexant les comportements « répréhensibles » des hommes.

« Les signaux qu’Allah nous envoient peuvent revêtir différentes formes, des maladies que nos ancêtres ne connaissaient pas, les catastrophes sanitaires, des inondations, la sécheresse, la perte d’une grosse partie du cheptel ou même une pénurie d’eau, plongeant les populations dans le dénuement le plus profond », a-t-il insisté, en invitant à l’autocritique.

« Repentons-nous alors, et arrêtons à chaque fois de rejeter la faute sur nos dirigeants. La responsabilité des (fléaux) qui nous atteignent nous incombe grandement », a-t-il dit.

Poursuivant, il s’est adressé aux jeunes et aux femmes, qui « font en réalité partie des socles majeurs sur lesquels repose une nation », et « cette dernière ne saurait se développer sans que ces jeunes et ces femmes ne fassent preuve de responsabilité notamment en ce qui concerne les obligations religieuses ».

La prière s’est tenue dans le respect strict des mesures barrières.