Locales 2022 : le bal des novices

0
618

La politique a ses réalités et aucune candidatures n’est loufoque pour une compétition comme locales. A la publication des premiers résultats des élections de ce 23 janvier, la percée d certains candidats a beaucoup surpris. Il y a un renouvèlement et un rajeunissement de la classe dirigeante.

L’élection de Seydina Issa Laye Samb dans la commune de Yoff est, incontestablement, la plus grosse surprise de ces élections locales. Il a réussi à déboulonner le tout-puissant ministre de la Santé, également candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar pour briguer la mairie de la ville de Dakar. Au final, l’élection du jeune candidat de Yewwi Askan Wi est vécue comme un séisme.

Issa Laye Samb, 34 ans, réussit ainsi une entrée fracassante dans le monde politique. Sa candidature, disait-il, était motivée par un besoin de développer sa municipalité, à travers une dynamique communautaire, afin de mettre fin au pilotage à vue de l’équipe sortante. Son nom était jusque-là inconnu de beaucoup de Dakarois, mais le successeur d’Abdoulaye Diouf Sarr a fait ses classes au sein des jeunesses socialistes. Il était membre du Parti socialiste jusqu’à son exclusion avec Khalifa Sall et les actuels membres de la coalition Taxawu Senegaal. Le nouveau maire de Yoff a d’ailleurs été de tous les combats pour la libération de Bamba Fall et de Khalifa Sall, lorsqu’ils avaient été emprisonnés. Son statut de fils du terroir, doublé par un besoin d’alternance, a certainement pesé en sa faveur, lors de ces Locales. Il a surtout su surfer sur la vague Yewwi Askan Wi pour devenir maire.