Mali : Mort du président en exercice de la coordination des mouvements de l’Azawad, le gouvernement annonce une enquête.

0
141

Un coup dur pour le processus de paix au Mali. Le président en exercice de la coordination des mouvements de l’Azawad qui œuvrait pour le retour de la paix dans ce pays miné par une crise sécuritaire depuis plus d’une dizaine d’années, a été tué ce mardi 13 avril.

Selon RFI, l’arabe malien a été visé par des hommes se déplaçant à bord d’une moto, alors qu’il était devant sa maison à Bamako.

Atteint par balle, son décès a été constaté lors de son évacuation sanitaire. Ses proches parlent déjà d’assassinat.

Au nom de la Coordination des mouvements de l’Azawad, il avait signé avec le gouvernement du Mali, les accords d’Alger entre mai et juin 2015 à Bamako.

Dans un communiqué, le gouvernement malien « condamne avec la dernière rigueur cet acte abominable et regrette la perte d’un des acteurs importants du processus de paix au Mali. » Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle qui a signé le communiqué au nom du gouvernement de la Transition, annonce une enquête « pour faire la lumière sur les circonstances ainsi que sur les acteurs de cet acte qui seront identifiés, arrêtés et traduits en justice, conformément aux lois en vigueur. »