Ngouda Mboup : « Ousmane Sonko a deux avantages et un inconvénient »

0
200

«Les résultats des élections législatives du 31 juillet ont révélé deux avantages et un inconvénient pour le leader du parti Pastef, Ousmane Sonko». C’est la revelation faite ce dimanche, par le professeur Ngouda Mboup sur les ondes de iRadio.

Selon lui, le scrutin a demontrè que : «Ousmane Sonko s’est positionné comme le leader naturel de l’opposition. Il y avait une inter-coalition Yewwi-Wallu, c’est lui quasiment qui a mené la campagne. Il était la force d’attraction de cette campagne (électorale)».

Pour Ngouda Mboup, Ousmane Sonko a egalement reussi «à prendre de l’avance sur ses potentiels concurrent parce qu’en réalité, la campagne électorale était, pour lui, une façon de se préparer par rapport à l’élection présidentielle. Il a fait de son parti une machine électorale et ça c’est important. Parce qu’il savait qu’à l’élection présidentielle de 2019, il lui manquait certaines choses. Il n’avait pas ce maillage du territoire à travers de grands électeurs. Aujourd’hui, il a des élus. Pastef va se retrouver avec plus de 30 députés à l’Assemblée nationale. »

Par ailleurs, l’nseignant-chercheur en droit public à l’Ucad estime que le leader de Pastef a un inconvénient « (Sonko) est dans une Coalition où ses coalisés sont ses potentiels adversaires : Khalifa Sall et Karim Wade. Est-ce que s’ils partent en ordre dispersé, cette machine électorale pourrait permettre d’engranger autant de voix ou plus de voix ? », a-t-il notè.