Ouverture des classes: Mamadou Talla satisfait du déroulement de la Rentrée

0
140
Quatre millions d’élèves et 97 000 enseignants ont repris le chemin de l’école ce jeudi après une longue période d’interruption des cours due à la pandémie du nouveau coronavirus.
Dans le cadre de cette rentrée, le ministre de l’Education Mamadou Talla a visité ce matin les établissements scolaires suivants : Cours secondaire Birago Diop, CEM J. F. Kennedy, École élémentaire Caserne Samba Diéry Diallo.
’’A l’instant où l’on parle quand on fait le bilan dans l’ensemble du pays, nous avons constaté que la rentrée a bien commencé et se passe dans des bonnes conditions’’, a-t-il déclaré.
A l’issue de la traditionnelle visite de rentrée dans des écoles à Dakar, Talla a notamment souligné l’importance du respect strict du nouveau protocole sanitaire mis en place dans le cadre de la prévention de la Covid-19, ’’enjeu principal’’ de cette rentrée.
Le ministre de l’Education qui a participé à la cérémonie de réception de 8.700 masques dont 3.700 inclusifs offerts par la coopération italienne aux élèves malentendants de l’école élémentaire de la Caserne Samba Diery Diallo, a rappelé ’’l’importance d’une école inclusive pour tous’’.
’’On peut tirer des leçons de ce qui s’est passé en juin dernier, quand on reprenait au moment où la pandémie était à un niveau le plus élevé. Nous avons réussi à démarrer et l’école n’a pas été source de propagation’’, a-t-il souligné.
Il s’est par ailleurs félicité de la mobilisation de toute la communauté, insistant sur le maintien du dispositif de protection, car la pandémie ’’est encore là’’.
’’Dans le protocole pédagogique, toute la communauté a pris des dispositions pour pouvoir réserver tout un mois afin de remédier aux difficultés et retards qu’ont connus les élèves durant cette période’’, a-t-il salué.
Il a assuré que ce gap sera résorbé, aussi longtemps que le protocole sera respecté par toute la communauté éducative du pays.
’’L’école est le lieu de l’inclusion par excellence et doit être accessible à toutes et à tous’’, a pour sa part souligné l’ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal, Irène Mingasson.
Selon elle, il est impérieux de participer aux efforts de l’Etat en faveur des systèmes éducatifs inclusifs, car l’ensemble des acteurs partagent l’importance du droit fondamental à l’éducation pour tous les enfants.