Package pour le Hajj 2022 : L’État n’a-t-il pas bon dos face à l’embarras des pèlerins ?

0
220

Après des années d’accalmie liée à la pandémie de Covid-19, les autorités Saoudiennes ouvrent de nouveau les portes de Mouna et Arafat pour les besoins du Hajj 2022. Un pèlerinage que le monde musulman prépare avec ferveur. Après que le ministère du Hajj du royaume d’Arabie Saoudite a procédé le jeudi 21 avril 2022, à la répartition provisoire du nombre de pèlerins par pays pour l’édition du pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam de cette année, le Sénégal s’est vu attribué 5. 822 pèlerins. Un nombre considérablement réduit avec la pandémie de Covid-19 qui, même réduite, reste toujours menaçante.  
Toutefois, le prix du séjour reste largement en hausse. Pour le Sénégal, le prix du billet d’avion est fixé à 1.550.000 francs Cfa, comme l’a d’ailleurs annoncé le délégué général au pèlerinage qui faisait face à la presse ce jeudi. Pour la phase aller, il est prévu du 26 juin au 02 juillet et le retour, du 27 juillet au 1er août 2022. 

Dans le cadre du Hajj, nous avons l’hôtellerie et la restauration, mais aussi, le passage aux lieux saints que sont Mouna et Arafat. Le transport, l’hôtellerie et la restauration ne sont pas de la responsabilité de l’État du Sénégal. Par conséquent, les 5.822 pèlerins devront se conformer aux exigences des prestataires sous l’autorité du ministre du Hajj au niveau de l’Arabie Saoudite pour la prise en charge. Il faut également préciser que les formalités doivent être réglées avant même de disposer du visa au niveau du ministère du Hajj car, il est plus cohérent d’honorer tous les préalables avant de prendre le vol pour les Lieux Saints de l’Islam. Mais à combien s’élève le prix du Hajj cette année pour le Sénégal ? D’après le délégué général aux pèlerins, le Pr Abdoul Aziz Kébé, chaque pèlerin devra décaisser 4.540.000 francs cfa.  Au même moment, d’autres pays sont en train d’observer une réduction que les pèlerins vont sentir grâce à la subvention de l’État par exemple.

Dans un communiqué de l’administration territoriale du Cameroun, Ministre de l’Administration Territoriale, Président de la Commission Nationale du Hadj, informe l’opinion publique que dans le souci de permettre la participation d’un grand nombre de pèlerins camerounais au Hadj 2022, Paul Biya a décidé d’accorder une subvention d’appoint de un milliard 1 000 000 000 de francs CFA de la Commission Nationale du Hadj, Le prix du Hadj, initialement fixé à trois millions deux cent quatre-vingt-quatorze mille 3 294 000 francs CFA, est par conséquent revu la baisse.

L’autorité sénégalaise va-t-elle abonder dans ce même sens pour alléger le package des pèlerins sénégalais qui sont, il faut bien le noter, un peu plus de 4.300 pèlerins ? Après toutes ces années de standby, ne serait-il pas ‘irréfléchi’, de laisser ces milliers de pèlerins dans ce casse-tête à plus de 4 millions de francs CFA ? 

Pour rappel, ce Hajj aux Lieux Saints de l’Islam demande la présentation d’un certificat médical (fourni par une structure sanitaire de l’État) attestant de la capacité à effectuer le Hajj, être âgé de moins de 65 ans, sans oublier le protocole sanitaire du Hajj qui n’est pas encore entièrement connu mais d’ores et déjà il est demandé aux futurs pèlerins d’être à jour des  vaccinations Covid (les principaux requis en Arabie Saoudite), de présenter un test PCR négatif de moins de 72h. L’édition 2022 du Hajj se tient dans un contexte toujours marqué par la pandémie de Covid-19.