Qatar 2022 : Espagne – Costa Rica une promenade de santé de la Roja!

0
95

L’Espagne n’a fait qu’une bouchée de la Costa Rica pour son entrée en lice dans ce Mondial. L’attaque composée de Ferran Torres, Asensio et Olmo ont dominé tous les débats et ont donné beaucoup de fil à retordre à un Keylor Navas fantomatique. De quoi prendre la première place du groupe, juste devant le Japon, vainqueur de l’Allemagne (2-1) plus tôt dans la journée.

Les Espagnols ne pouvaient pas rêver meilleur scénario. Alors qu’on a déjà vécu de grandes surprises dans cette Coupe du Monde, notamment dans son groupe, l’Espagne n’a pas tombée dans le piège du Costa Ric pour son entrée en matière. Emmenés par une attaque déchaînée et très efficace, les hommes de Luis Enrique n’ont laissé que des miettes à Keylor Navas et ses partenaires.

Après seulement une demi-heure de jeu, les demi-finalistes de la dernier Euro menaient déjà sur le score de 3 à 0. Dani Olmo a ouvert le score dès la 11e minute après un service génialissime de Gavi. Quelques instants plus tard, Marco Asensio venait doubler la mise (2-0, 21e). Passeur décisif sur le second but espagnol, Jordi Alba obtenait un penalty qui sera transformé par Ferran Torres (3-0, 31e).

Après une première période ultra-dominée, avec pas moins de 85% de possession, l’Espagne revenait des vestiaires un peu moins fringante. Mais en face, il n’y avait pas du répondant. Sans forcer donc, les Espagnols enfonceront le clou à la 54e minute sur un doublé de Ferran Torres. A un quart d’heure de la fin, Gavi signait La Manita (5-0, 74e), avant que Carlos Soler ne marque le (6-0, 90e).

Pour mettre fin au festival, Morata inscrivait le 7-0 dans le temps additionnel. Au terme d’un match plus que parfait donc, l’Espagne entame en fanfare sa Coupe du Monde et prend la tête du Groupe F après la défaite surprise de l’Allemagne contre le Japon (1-2). Lors de la prochaine journée, dimanche, La Roja croisera tentera de valider sa qualification aux 8es finale face aux Allemands.