Qatar 2022 : La Croatie s’impose aux tirs au but contre le Japon et rejoint les quarts de finale

0
110

La Croatie, vice-championne du monde en 2018, sera au rendez-vous des quarts de finale du Mondial 2022. Les Croates ont souffert, lundi 5 décembre, face au Japon en huitièmes de finale à Al Wakrah. Mais avec l’expérience, ils sont revenus au niveau de leurs adversaires coriaces avant d’arracher leur ticket pour le prochain tour au bout du suspense (1-1, tirs au but 3 à 1). La Croatie affrontera le Brésil ou la Corée du Sud.

Ils avaient déjà renversé l’Allemagne (2-1) au premier tour. Ils avaient reproduit le même exploit contre l’Espagne (2-1) et obtenu par la même occasion leur sésame pour les huitièmes de finale. Mais il n’y aura pas de troisième exploit face à une grosse nation européenne pour les Japonais dans cette Coupe du monde au Qatar. Ce 5 décembre, les Nippons quittent la compétition, la tête haute.

Opposé à la Croatie, finaliste du dernier Mondial, le Japon n’a pas eu froid aux yeux. Ce n’est pas dans la nature de cette sélection, même face au vice-champion du monde. Au stade Al Janoub, les Samouraï Blue sont entrés sur le terrain avec les meilleures intentions.

Les efforts de Maeda ont payé

Certes, la Croatie s’est procurée les premières occasions à Al Wakrah. Mais les offensives japonaises ont fait frissonner spectateurs et défenseurs tant le capitaine Maya Yoshida et ses coéquipiers mettaient de l’intensité dans chaque action de jeu. Et après une occasion non convertie par Daichi Kamada (41e), le Japon a exulté par l’intermédiaire de Daizen Maeda.

Intenable depuis le coup d’envoi, comme s’il était équipé de trois poumons, le joueur du Celtic en Écosse a été récompensé. Sur un corner, la défense croate n’a pas réussi à repousser le danger et Yoshida a pu transmettre le ballon à Maeda qui n’avait plus qu’à placer son tir pour battre Dominik Livakovic (43e). Juste avant la pause, la Croatie mettait un genou à terre.

Perisic a remis de l’ordre

Le coup d’envoi de la seconde période a été synonyme de nouveau match. Peut-être les Japonais étaient-ils fatigués ? À moins que les Croates aient décidé de se réveiller ? Peu importe les raisons. La réalité est que sur le terrain, la Croatie a pris les commandes. Et logiquement, les hommes de Zlatko Dalic ont vu leur domination porter ses fruits : sur un centre de Dejan Lovren, Ivan Perisic a placé un coup de tête puissant et ramené son équipe à 1-1 (55e).

Rassurée, la Croatie a gardé la main et Luka Modric a failli donner l’avantage aux siens de l’un de ses tirs puissants dont il a le secret. Mais le maestro s’est heurté à la main ferme de Shuichi Gonda (63e). Derrière, une tête d’Ante Budimir a frôlé le poteau (66e) et Perisic a manqué de précision sur un tir (77e). Repliés dans leur camp, les Japonais n’ont pas cédé. Pour la première fois dans ce Mondial, un match est allé en prolongation.

Livakovic, impérial, sort trois tirs au but japonais

Les 30 minutes de jeu supplémentaires n’ont pas permis aux deux sélections de se départager. Livakovic a repoussé la lourde frappe de Kaoru Mitoma (105e) et les attaquants croates n’ont pas réussi à forcer le verrou japonais avant la fin de la prolongation. L’inévitable séance de tirs au but s’est alors profilée.

Dans cet exercice, les Croates ont immédiatement pris l’avantage avec deux parades de Livakovic devant Minamino puis Mitoma. Le Japon a repris espoir quand Livaja a envoyé sa frappe sur le poteau. Mais Livakovic a sorti un troisième tir sur quatre, face à Asano. Et Pasalic a entériné la victoire des vice-champions du monde (1-1, 3 tirs au but à 1). Ce fut dur pour la Croatie face à un Japon courageux. Mais l’équipe au damier sera bien dans le Top 8. Elle attend le Brésil ou la Corée du Sud, le 9 décembre.