Qatar 2022 : L’Arabie Saoudite d’Hervé Renard fait tomber l’Argentine

0
139

Coup de tonnerre ! L’Argentine, championne d’Amérique en titre et grande favorite de la compétition, a été battue par une surprenante équipe d’Arabie Saoudite pour son premier match à la Coupe du Monde (1-2).

Mais quelle incroyable surprise. Invaincue depuis 2019, soit une série de 36 matchs sans défaite, l’Argentine est tombée là où personne ne s’y attendait vraiment. Opposée à l’Arabie Saoudite pour son premier match dans cette Coupe du Monde dans le Groupe C, l’Albiceleste avait toutes les faveurs des pronostics pour réussir son entrée avant d’en découdre contre le Mexique puis la Pologne.

Mais si Leo Messi et ses partenaires pensaient pouvoir enchaîner un 36e match sans défaite, c’était vraiment sans compter sur la magie d’Hervé Renard la combattivité de ses hommes. Alors qu’à la mi-temps l’Argentine aurait pu mener 4-0 si elle ne s’était pas vue refuser trois buts pour hors-jeu, elle s’est faite surprendre en début de seconde période avant de se faire foudroyer par les Saoudiens.

Trop malin, Leandro Paredes a obtenu un penalty suite à un accrochage dans la surface saoudienne. Tranquillement, Leo Messi le transformait pour permettre aux siens d’ouvrir le score (10e). La suite de la première mi-temps ? Les Argentins monopolisent le ballon, enchaîne les occasions, ajoutent trois buts grâce à Messi et Lautaro (2), mais tous seront annulés pour des positions de hors-jeu.

Il fallait donc se préparer au pire dans les 45 dernières minutes. Harangués par leur sélectionneur, Hervé Renard, les Saoudiens redémarrent en fanfare et égalisent grâce à Saleh Al-Shehri (48e), avant de faire chavirer tout un stade par un sublime but de Salem Al-Dawsari (53e) qui leur permettait de prendre l’avantage. Même les 8 minutes de temps additionnel seront insuffisantes à l’Argentine pour revenir.

L’Arabie Saoudite s’impose donc et tout le mérite lui revient. L’Argentine subit un incroyable coup de froid, s’incline de manière vraiment improbable et se complique la tâche, d’autant plus que les hommes de Lionel Scaloni devront croiser le Mexique et ensuite la Pologne de Robert Lewandowski lors des deux prochaines journées. Mexicains et Polonais se croisent ce soir, à partir de 16h00 GMT.