Qatar 2022 : Le Sénégal de retour en huitièmes de finale

0
119

Ce 29 novembre ne pouvait ne pas rentrer dans l’histoire du football sénégalais. Dos au mur avant cette dernière journée de la phase de groupes du Mondial, les Lions du Sénégal ont réussi à battre l’Equateur (2-1) pour arracher la seconde place du Groupe A et donc la qualif’ aux 8es de finale.

Après leur victoire contre le Qatar lors de la deuxième journée, les Lions savaient que leur destin était entre leurs propres mains s’ils souhaitent poursuivre l’aventure dans cette Coupe du Monde au-delà de la phase de groupes. Cela passe par une victoire obligatoire face au deuxième de la poule, la solide et disciplinée équipe équatorienne. Les hommes d’Aliou Cissé étaient forcément sous pression. Mais il y en avait également du côté adverse puisque les Equatoriens devaient éviter la défaite pour sécurise leur deuxième place.

Alertes SMS wiwsport au 26261

Un démarrage fort pour le Sénégal

Pour jouer avec toutes les armes, Aliou Cissé a misé sur un onze de départ très offensif. Le sélectionneur des Lions a surpris tout son monde en mettant sur le banc un Nampalys Mendy qui semblait incontournable pour cette rencontre, comme il l’a toujours était. El Tactico a donc emmené des joueurs frais et prêts à répondre au défi physique que l’Equateur a imposé à tous ses adversaires. Il a titularisé Pathé Ciss et Pape Gueye au milieu puis Iliman Ndiaye en ailier droit.

Justement, la titularisation du joueur de Sheffield United a apporté plus d’aisance technique dans les rangs sénégalais. Mais dans cette rencontre, la première grosse situation est venue des pieds de l’intenable Idrissa Gana Gueye. Sur un ballon venu de la gauche d’Ismaila Sarr, le joueur d’Everton est trouvé seul sur le côté droit et n’a qu’à cadrer pour ouvrir le score. Mais la tentative de l’ancien de Diambars rase le petit filet du gardien équatorien, Hernan Galindez. On était qu’à la 3e minute.

Cette situation démontré parfaitement l’envie des Lions de ne pas manquer leur début de rencontre. Poussés par un public venu en masse, les Champions d’Afrique accélèrent grâce notamment aux dribbles d’Iliman Ndiaye. Après s’être vu intercepter une tentative à la 11e minute, le numéro 13 sénégalais quelques instants plus tard avec un tir peu bien ajusté et qui retombe derrière les cages équatoriennes. Ces opportunités ont réveillé les joueurs de l’Equateur qui tente de jouer au ballon et profiter de la vitesse de leurs attaquants. Mais c’était sans compter sur Ismaila Sarr.

Très remuant sur son côté gauche, beaucoup mieux que lors des deux derniers matchs, le pensionnaire de Watford allait permettre au Sénégal d’ouvrir le score peu avant la pause. Bousculé par Pierro Hincapié dans la surface équatorienne, Clément Turpin indique très logiquement le point de penalty. Ismaila s’en charge et ouvre le score en frappant du droit son penalty à ras du sol. Le onzième but en sélection pour l’ancien pensionnaire de Génération Foot mettait à l’instant le Sénégal en 8es.

Un secondé période poussive, puis second poteau Koulibaly

Après leur première période, les Lions ne sont pas revenus des vestiaires avec un meilleur visage, ce qui paraissait logique face à un adversaire qui doit réagir. L’Equateur tient donc la balle et parvient à inquiéter la défense sénégalaise et les milieux de terrain sénégalais, dont Idrissa Gueye. Le joueur d’Everton commet une faute sur Gonzalo Plataé et écope d’un carton jaune. Le coup franc équatorien est repoussée en corner. Et là que la défense sénégalais craque et voit l’Equateur égaliser à la 68e. Sur ce corner frappé par Torres, Moicés Caicedo reprend le ballon de la tête, au centre de la surface de réparation, et le catapulte dans le coin inférieur gauche du but sénégalais (1-1, 67e).

Terrible coup pour un Sénégal désormais au bord de l’élimination. Mais quand un Lion décide d’aller au bout de son objectif, peu de choses peuvent l’arrêter. Et c’est justement comme ça Kalidou Koulibaly et ses partenaires reprendront très vote l’avantage. Par qui ? Par le capitaine bien évidemment. Sur coup franc d’Ismail Jakobs, KK, positionné au second poteau, reprend le ballon, au préalable récupéré par Pathé Ciss, et le pousse du plat du pied droit dans la cage de Galindez (1-2, 70e). Et voilà premier but en sélection. Malgré une fin de match interminable, ce but allait suffire aux bonheurs des Sénégalais. Les Lions l’ont joué comme ils en ont subi face à la Colombie en 2018 et se qualifient en 8es de finale.