Qatar 2022 : le Sénégal se relance et enfonce le Qatar

0
117

L’équipe du Sénégal a remporté la première victoire africaine durant cette Coupe du monde 2022 de football, ce 25 novembre à Doha. Les Lions ont battu les Qatariens 3-1 et se relancent ainsi dans le groupe A du Mondial. Une compétition dans laquelle le Qatar, pays-hôte, deux fois vaincu, est proche de la sortie avant sa rencontre face aux Pays-Bas et celle entre Equatoriens et Sénégalais, le 29 novembre.

Les champions d’Afrique ont offert au football continental sa première victoire durant cette Coupe du monde 2022. Un succès qui, surtout, permet à l’équipe du Sénégal de rester en course pour les huitièmes de finale de la compétition, avant sa dernière sortie dans le groupe A, le 29 novembre face à l’Equateur. Pourtant, cette rencontre face au Qatar a bien failli basculer en faveur du pays-hôte durant la dernière demi-heure.

Les Lions abordent ce match décisif avec un onze remanié par rapport à leur défaite 2-0 face aux Pays-Bas. Ismail Jakobs est cette fois titulaire sur le flanc gauche, Abdou Diallo glissant dans l’axe de la défense. En l’absence du milieu Cheikhou Kouyaté, le sélectionneur Aliou Cissé décide d’aligner Famara Diedhiou en deuxième attaquant.

Une formation en 4-4-2 audacieuse mais déséquilibrée. Les champions d’Afrique peinent ainsi à déborder une défense qatarienne très regroupée devant sa cage. Les tentatives infructueuses se multiplient : Ismaïla Sarr à la 4e, Nampalys Mendy à la 9e, Krépin Diatta à la 16e, Famara Diedhiou à la 17e, Idrissa Gana Gueye à la 24e, Youssouf Sabaly à la 29e…

L’erreur fatale de Boualem Khoukhi

Les Maroon souffrent mais ne rompent pas et sont peut-être même privés d’un penalty à la 34e minute. L’attaquant Akram Afif est en effet bousculé dans la surface par Ismaïla Sarr. L’arbitre Antonio Mateu Lahoz ne siffle pas, malgré les protestations des locaux.

Quelques minutes plus tard, à l’inverse, la chance sourit aux Lions. Sur un centre un peu fuyant, le défenseur Boualem Khoukhi perd l’équilibre et rate son dégagement. Boulaye Dia, qui rôdait, punit le Qatar d’un tir : 0-1, 41e.

Et, après la pause, sur un corner tiré au premier poteau par Jakobs, Diedhiou place un habile coup de tête décroisé qui surprend Meshaal Barsham, le très fébrile gardien du Qatar : 0-2.

Le réveil trop tardif des Qatariens

Ce deuxième but force les Qatariens à se lâcher et à mettre Edouard Mendy, le gardien de Chelsea (Angleterre), en difficulté. D’abord sur une frappe lointaine d’Abdelkarim Hassan (61e). Puis sur un tir à ras-de-terre d’Ali Almoez (63e). Et sur une déviation à bout portant d’Ismail Mohamad (67e).

A force de vouloir gérer leur avance, les Ouest-Africains sont ainsi punis. A la 78e, sur un centre bien travaillé d’Ismail Mohamad, Mohammed Muntari jaillit et place un coup de tête : 1-2.

A la 84e minute, Iliman Ndiaye sert toutefois  Bemba Dieng depuis la droite. L’attaquant creuse à nouveau l’écart : 3-1, score final. Le Qatar est désormais proche du KO, en attendant le résultat de Pays-Bas-Equateur. Le Sénégal, qui jouera son va-tout le 29 novembre, peut respirer.