Très en vue en première période, les Lions indomptables se sont inclinés face à la Suisse après un but de Breel Embolo au retour des vestiaires. Le Cameroun est la deuxième nation africaine à perdre au Qatar, après le Sénégal, et après les matches nuls de la Tunisie et du Maroc.

Sous le regard de Roger Milla, considéré comme l’un des meilleurs attaquants de l’histoire du football africain, héros de l’édition 1990, avec un premier quart de finale pour une sélection africaine, le Cameroun a lancé son Mondial 2002 face à la Suisse à l’Al Janoub Stadium à Al Wakrah. Une sixième participation que les Camerounais voudraient meilleure.

Car les Lions indomptables n’ont remporté qu’un seul match de Coupe du monde sur les cinq  dernières éditions. La dernière victoire remonte à 2002 contre l’Arabie Saoudite, avec un but de Samuel Eto’o, désormais à la tête de la Fédération. « Il faut tout faire pour que le vert et jaune soit toujours en avant », avait assuré le sélectionneur Rigobert Song en conférence de presse, lui qui a vécu quatre Mondial en tant que joueur, le premier à seulement 19 ans en 1994. Le score final (1-0) de cette première rencontre au Qatar a de quoi décevoir une nouvelle fois, alors que les Camerounais semblaient avec les ressources nécessaires pour l’emporter.

Quitter la version mobile