Redevances : EIFFAGE refuse de payer, SONATEL fait du « waxaalé »…

0
217

Brassant des milliards de Fcfa, elle refuserait de communiquer ses états financiers et de verser la redevance de régulation à l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP).

Face à ce « comportement délictuel » d’Eiffage, informe Libération, le gendarme des marchés publics a porté plainte devant la justice le 6 janvier dernier. L’affaire a été renvoyée au 22 janvier prochain.

Idem pour la Sonatel. Mais, à la différence de Secca, la société de téléphonie a accepté de payer, mais demande à l’ARTP de baisser le montant dû.

Aux dernières nouvelles, L’ARMP a aussi assigné l’opérateur de téléphonie qui sera devant le juge le 22 janvier prochain