Royaume-Uni : Boris Johnson s’en va, Liz Truss s’installe à Downing Street

0
219

Boris Johnson a présenté, ce mardi 6 septembre, sa démission à la reine Elizabeth II, dans la résidence secondaire de la souveraine à Balmoral, en Écosse. Le Premier ministre britannique est désormais remplacé par Liz Truss, élue hier à la tête du Parti conservateur.

Liz Truss a été reçue ce 6 septembre à la mi-journée par la reine Elizabeth II pour être nommée Première ministre. Peu de temps avant, Boris Johnson avait présenté sa démission à la reine. Arrivé en Premier ministre, il a quitté Balmoral en tant que simple député.

Un véritable ballet

La journée de ce mardi est un véritable ballet, rendu un peu difficile par des questions logistiques. D’ordinaire, la reine reçoit les Premiers ministres sortant et entrant à Buckingham Palace, mais la souveraine n’a pas souhaité faire le déplacement de sa résidence de vacances en Écosse jusqu’à Londres, en raison de sa santé déclinante. Un voyage de 800 km qu’ont donc dû entreprendre et Boris Johnson et Liz Truss, dans deux avions séparés, et encore compliqué par la météo – une « soupe de pois » comme on dit ici, brouillard et pluie. Liz Truss a mis près d’une demi-heure à atterrir.

Plus tôt dans la matinée, Boris Johnson avait donné un dernier – et bref – discours, devant le 10, Downing Street. Une prise de parole avancée en raison d’orages menaçant sur Londres. « C’est terminé, les gens, avait lancé le désormais ex-Premier ministre, accompagné de sa femme. Merci à tous d’être venus si tôt ce matin. La flamme va être transmise, enfin, à un nouveau leader conservateur. À travers cette porte noire vernie, une nouvelle Première ministre va bientôt passer et rencontrer une équipe fantastique. »

Rappel du bilan

Boris Johnson a rappelé son bilan : le Brexit, la campagne de vaccination contre le Covid-19, l’engagement en Ukraine, le nombre record de sièges conservateurs remportés lors des dernières législatives. Mais sur son avenir, il est resté flou.

Concernant le fait de « rebondir », des carrières qui s’ouvrent à lui, il a glissé : « Laissez-moi vous dire que je suis telle une fusée porteuse, qui a accompli sa mission. Je vais désormais doucement regagner l’atmosphère et m’écraser, hors de la vue de tous, dans un coin sombre et éloigné du Pacifique. Tel Cincinnatus, je vais maintenant me retirer dans mes terres et j’apporterai à ce gouvernement mon plus ferme soutien. »

Appel au rassemblement

Celui qui a dirigé le Royaume-Uni pendant plus de trois ans devrait donc retrouver son siège de député, dès mercredi. Avant de plonger dans un bain de foule avec ses partisans, il a appelé le Parti conservateur à « oublier la politique » et à se rassembler derrière Liz Truss.