Royaume-Uni : le ministre de l’Économie dévoile un budget d’austérité

0
144

Au Royaume-Uni, le Parlement examine le budget d’automne. C’est une tradition, après le « vrai » budget au printemps, le gouvernement présente ses mesures fiscales six mois plus tard. Cette année, l’enjeu pour le ministre de l’Économie est de faire face à une inflation de 11% et l’entrée du pays en récession. Jeremy Hunt a présenté des mesures articulées autour de la stabilité, de la croissance, et des services publics.

Avec ce budget, Jeremy Hunt espère prouver aux marchés que le Royaume-Uni est un pays responsable. On s’y attendait, les impôts vont augmenter pour tout le monde, en particulier pour ceux qui gagnent le plus. Le gouvernement renforce également sa taxe exceptionnelle sur les profits des géants énergétiques, de 25 à 35% pour le premier trimestre 2023.

Quelques mesures de soutien prolongées

En parallèle des hausses d’impôts et de taxe, le ministre de l’Économie vient d’annoncer des coupes budgétaires. Tous les ministères vont devoir fournir des efforts. Grosse exception pour la santé et l’éducation, à qui le ministre demande une qualité et une efficacité « singapouriennes ». Refus en revanche de renoncer à des projets contestés comme la centrale nucléaire de Sizewell C. Au total : 55 milliards de livres sterling de réduction de la dette publique.

Voilà pour la stabilité et les services publics. Sur la croissance, Jeremy Hunt prolonge quelques mesures de soutien, pour les factures d’énergie notamment. Mais il prévient : le Royaume-Uni va entrer en récession, le taux de chômage, l’inflation vont encore augmenter. En bref, le pire de cette crise est encore à venir.