Scandale judiciaire : Après avoir aspergé son ami d’acide, il sort de prison sans êtres jugé

0
615

Alors que l’opinion n’a pas fini de s’offusquer de la grâce présidentielle accordée à Mamadou Woury Diallo, un des mis en cause dans l’affaire des faux médicaments de Touba, voilà qu’un autre cas de dysfonctionnement de la justice apparaît au grand jour et éclabousse le tribunal de Matam.

L’As a appris qu’un détenu du nom de Bocar Thiam, qui croupissait à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Matam pour avoir gâché à tout jamais la vie de Mamadou Sall Diallo, a été libéré sans être jugé.

Mamadou Diallo a été aspergé, par Bocar Thiam, d’acide sulfurique bouillant. les faits se sont déroulés au cours d’une soirée de Mai 2017. La peau en lambeaux, complètement défiguré par l’acide et ayant perdu la vision ainsi que la motricité de son cou et d’une de ses mains, Mamadou Diallo a séjourné plusieurs mois à l’hôpital El Hadji Amadou Ndiguène de Thiès où il a été gardé en observation pendant plusieurs mois. Il a été orienté ensuite vers l’hôpital Aristide Le Dantec à cause de son état jugé préoccupant.

Le jouranl informe que son bourreau Bocar Thiam a été libéré sans jugement.

Un scandale qui ne dit pas son nom et qui met à nu les dysfonctionnements au sein de la Justice.