Sénégal – Cap-Vert (2-0) : Les notes des Lions, Idrissa Gueye l’intouchable

0
160

Cette fois et pour de bon, Idrissa Gana Gueye a régné en maître sur le milieu de terrain face au Cap-Vert (2-0) et Sadio Mané a tout accéléré. Rien ne pouvait passer devant Abdou Diallo. Ce fut plus compliqué pour nos latéraux, Lamine Gassama et Saliou Ciss. Nos notes en relief.

Edouard Mendy (5)

Pas de véritable intervention pour un Edouard Mendy bien protégé par sa défense. Le gardien des Lions qui reprenait son poste de titulaire a malgré tout failli encaisser un énorme but de Dylan Tavares qui reprenait un centre parfaitement maitrisé et venu de la droite vers la gauche, mais voyait sa reprise finir sur le poteau. Pour le reste, c’était assez tranquille.

Lamine Gassama (4)

Gass avec sa rigueur, parfois ça peut être trop brulant, mais négativement parlant. Plusieurs fautes inutiles commises. Malgré ses bonnes intentions offensives notamment en première période, le latéral droit a énormément souffert. Il oublie très souvent son rôle sur le plan défensif à cause de ses intentions d’apporter quelque chose offensivement, ce qui mettait en danger sa défense. Il va ensuite céder sa place à la 76e minute à Moustapha Name. Venu pour fermer au milieu, le joueur du Paris FC a parfaitement rempli son rôle.

Saliou Ciss (3)

Durant tout son match, Saliou Ciss a été mis en danger par la ligne droite cap-verdienne Dylan Tavares – Willy Semedo – Vagner Dias. Contrairement à la dernière rencontre, le Nancéien a très rarement passé la ligne médiane et laissé Ismaila Sarr se débrouiller tout seul. Et derrière, c’était plus catastrophique qu’on pouvait imaginer. C’est ensuite Fodé Ballo-Touré qui va rentrer à sa place (81e) pour boucler la boucle devant Willy Semedo.

Kalidou Koulibaly (5)

C’est lui qui signe cet excellent retour à la 10e minute devant Vagner Dias. Tranquille face à l’attaque du Cap-Vert et très intéressant sur les longs ballons durant les quinze premières minutes, il a fini sa rencontre avec beaucoup plus d’autorité. Correct, simple et très propre avant de céder sa place à Cheikhou Kouyaté (83e). Pas le temps d’expression pour Papi Cheikhou.

Abdou Diallo (7,5)

Très très vigilant, excellent techniquement et prompt dans ses interventions, il a éteint l’excellent et le géant Julio Tavares et le prometteur Lisandro Semedo au fil de la rencontre. De plus Abdou Lakhad a apporté beaucoup de présence sur le côté gauche de Saliou Ciss. Au cours de la rencontre, on aurait même pu penser qu’il a été choisi par Aliou Cissé pour jouer au poste de latéral alors que c’était pour venir en aide un Saliou Ciss à la rue. C’était du solide Abdou qui ne lâche jamais rien.

Idrissa Gana Gueye (8,5)

À ce niveau là, Idrissa Gana Gueye est tout simplement intouchable et infranchissable. Ce n’est pas seulement qu’il a marqué le premier but sur coup franc pour le Sénégal depuis le 19 janvier 2017 contre le Zimbabwe lors de la CAN. Ce soir, Gana Gueye a croqué le milieu de terrain du Cap-Vert et fait bouillir le Stade Lat Dior avec son sublime coup franc. Ça a été un régal total de le voir briller avec un tel niveau. Oui vraiment un régal. Pas trop fringant en première période, il a tout dézoné dans la deuxième.

Nampalys Mendy (6)

On l’avait vu faire tout ce qu’il voulait contre la Zambie. On l’a revu faire tout ce qui lui réussissait contre le Cap-Vert. Son manque de temps de jeu à Leicester City a peut être été senti au cours de ces deux rencontres, mais Nampalys Mendy a beaucoup trop de jus. Il ne monte pas beaucoup – peut-être à la demande de son entraineur – mais côté orientation du jeu, l’ancien de l’OGC Nice régale avec ses passes tout bonnement dans les intervalles. Malheureusement qu’il cède sa place à la 71e minute après avoir été touché à la cuisse. C’est ainsi que Pape Matar Sarr rentre. Attendu comme titulaire, le jeune milieu messin a effectué une belle rentrée avec ,comme d’habitude, sa volonté d’aller vers l’avant.

Krépin Diatta (5)

Aliou Cissé veut l’instaurer au poste d’ailier droit et, a priori, le sélectionneur a bien ses raisons. Krépin tente à tout moment, il est très entreprenant. Il s’est montré disponible et a réveillé le public du Stade Lat Dior après avoir obtenu ce très bon coup franc qui emmène l’ouverture du score, il percutait avec force. Néanmoins, il a mal terminé certains de ses débordements car il lui manque ce petit coup de génie dans la surface.

Sadio Mané (7,5)

Sadio Mané a confirmé son statut de leader technique dans la tanière. L’allier continue de porter vers le très haut son équipe, il a su tirer son épingle du jeu. Sadio a été plus que haut ce soir. Il a été à l’origine des actions les plus dangereuses du Sénégal et n’a pas cessé d’orchestrer de nombreuses offensives. Il marque le deuxième but des Lions sur penalty et égale le record de Mamadou au nombre de buts marqués sous les couleurs de la nation. GRAND BRAVO NIANTHIO !!!

Ismaila Sarr (7) 

Le frelon qui l’a piqué à Watford l’a poursuivi jusqu’à la sélection. Absent lors de la cinquième et sixième journées des éliminatoires pour la CAN Cameroun, ISMA est revenu brulant, trop brulant jusqu’à être directement impliqué sur quatre des cinq buts marqués par le Sénégal dans ces deux matches. L’ancien du Stade Rennais, comme face aux Chipopolos de la Zambie, dézone tout et a encore réalisé un match monstrueux malgré le faible service qu’il a bénéficié de Saliou Ciss sur le côté gauche. Avec ses nombreuses accélérations, il a fait passer une sale soirée à la défense capverdienne. Fauché dans la surface adverse par Edilson Borges “Diney”, c’est lui qui permet à Sadio Mané de corser l’addition dans les dernières minutes.

Boulaye Dia (4,5)

C’est très maigre pour un joueur qui aura marqué 14 buts durant l’exercice 2020-2021 de Ligue 1. Durant toutes ses 71 minutes sur le terrain, Boulaye a été fantomatique. Oui, encore une fois, il n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Mais il n’a pas donné l’impression de trop vouloir forcer pour marquer son tout premier but en sélection. Comme contre la Zambie où le jeu été principalement centré sur les cotés, les ballons n’arrivaient pas vers lui, mais l’attaquant du Stade de Reims n’a pas fait ce qu’il fallait pour les attirer. Remplacé par Keita Baldé. Le joueur de l’AS Monaco a fait forte impression durant ses 5 premières minutes avant de voir sa flamme s’éteindre.