Serigne Amsatou Mbacké Abdoul Ahad prévient Macky Sall concernant un éventuel confinement…

0
217
 » Serigne Touba a consacré toute sa vie à œuvrer pour le prophète Mohamed (Psl). Et le dernier messager de Dieu l’a récompensé pour son acte. Ainsi, Khadim Rassoul nous a déjà indiqué le droit chemin. Toute personne qui suit cette voie sera récompensée ici-bas et dans l’autre monde. Mais quiconque prendra le chemin inverse, va le regretter tout seul dans sa tombe « , a-t-il mis en garde.
Réagissant sur des questions d’actualité, Serigne Amsatou Mbacké Abdoul Ahad a asséné ses vérités crues au président Macky Sall concernant un éventuel confinement en cette période de crise sanitaire. Le chef religieux de Touba a pris le contre-pied d’Ahmed Khalifa Niass qui suggérait récemment au chef de l’État d’instaurer l’État d’urgence pour freiner la chaîne de contamination.
 » On a décrété l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu. Mais les disciples étaient sortis dans les rues pour exiger la levée de ces restrictions. Les émeutes n’avaient pas échappé Touba et il a fallu l’intervention nocturne de Serigne Mountakha pour apaiser le climat. Le peuple s’est soulevé récemment pour se diriger vers le palais (affaire sweet beauty). Mais le khalife a réagi  en vue de désamorcer la bombe « , a-t-il rappelé dans son discours tenu à Touba Bélel.
Serigne Amsatou Mbacké de préciser au président Macky Sall que la troisième vague (émeute) sera plus rude. Ainsi, le chef religieux conseillera au chef de l’État d’être toujours plus proche et à  l’écoute du peuple.
 » Bunu teujaté, dinane feugue moy troisième vague, té bu tiji wul, dinane badi té kone dina eup dax musiba la » (Si on instaure l’état d’urgence, nous allons encore manifester et si le président Macky Sall ne reculera pas, on va passer à la vitesse supérieure. Ça sera  le chaos! « , a-t-il averti avant de plaider la cause des Sénégalais.
Selon le Mbacké Mbacké, les populations souffrent parce qu’elles peinent à joindre les deux bouts. Ces dernières sont confrontées à un manque d’emploi dans le pays d’après lui. Serigne Amsatou Mbacké Abdoul Ahad révélera que les cultivateurs n’ont pas encore reçu une quantité suffisante de semences.