«Si la confrontation était un combat, ils l’ont perdu» (Avocat de Sonko)

0
145

Me Bamba Cissé, membre du pool d’avocats de Ousmane Sonko, s’est exprimé au terme de la confrontation. Celle-ci opposait leur client à Adji Sarr.

«Si la confrontation était un combat, on peut dire que la partie adverse a perdu. On attendait la fille pour qu’elle vienne nous fournir les preuves de l’existence d’un viol, mais elle n’a pas voulu s’affirmer et s’est retranchée dans un silence qui nous a nous-même surpris.

La posture de Adji Sarr

«On pensait qu’elle allait être d’attaque avec des preuves vidéos dont elle disait qu’elle avait à sa disposition et qu’elle remettrait au Juge. Donc ce silence de Adji Sarr nous a étonné. Ils ont carrément perdu la bataille de la confrontation et ils le savent.»

Refus de Sonko à répondre

«Sonko a été très cohérent dans sa ligne de défense, il n’a pas voulu répondre aux questions des avocats et il leur a expliqué la raison. Cette raison, Adji Sarr ne vous la dira pas, ses avocats aussi. Pour ce qui concerne le procureur, il l’a dit en conférence de presse : il le considère comme un membre actif du complot. Mais Sonko a répondu aux questions du Juge.»