Son oncle refuse de lui donner la main de sa fille : Le charretier publie la sextape de sa cousine

0
148

Après son divorce, A. Fall entamera une relation amoureuse avec sa cousine M. Fall. Ainsi, l’homme âgé de 41 ans peaufinait un projet de mariage avec la fille de son oncle. Mais la chance n’a pas souri à ce charretier domicilié au quartier Ndiéné de Touba. Selon des informations, son oncle a mis fin à leur idylle en confisquant le téléphone portable de sa fille pour couper tout contact avec lui.

Toujours amoureux de sa cousine, le charretier a remué ciel et terre pour convaincre son oncle de lui accorder la main de sa fille. Mais le père de sa dulcinée est resté intransigeant sur sa décision.

Ainsi, pour se venger de son oncle, l’homme divorcé a publié la photo nue de la fille âgée de 25 ans dans le groupe WhatsApp de leur famille. Et l’affaire a fait un tollé au quartier Mboussobé.

Informée de sa sextape partagée sur les réseaux sociaux par son ex-petit ami, la victime a déposé une plainte contre lui, au commissariat spécial de Touba.

Mais il ressort l’enquête que dès l’entame de sa relation amoureuse avec sa cousine, le neveu avait demandé sa main à son oncle. Et le père lui avait répondu qu’il a pris acte de sa demande.

D’après des sources de Seneweb, les deux tourtereaux filaient le parfait amour jusqu’au jour où le prétendant est revenu auprès de son oncle pour réitérer sa demande en mariage.

Mais le père dira clairement à son neveu ceci : « Je ne vais pas te donner la main de ma fille. » Avant de confisquer le téléphone portable de M. Fall âgée de 25 ans, que le charretier lui a offert, pour couper les ponts.

Ne pouvant plus communiquer avec sa dulcinée, A. Fall, âgé de 41 ans, a proféré des menaces à l’endroit de sa cousine, dans le groupe WhatsApp regroupant les membres de leur famille.

Quelques jours plus tard, la fille a été informée que sa photo d’elle nue circule dans les réseaux sociaux, notamment dans le  groupe WhatsApp de sa famille.

Suite à la plainte déposée par la victime, le charretier a été cueilli à son domicile par les éléments du commissaire divisionnaire Bassirou Sarr. Il a été surpris par les policiers sur le point de fumer du chanvre indien mixé avec du tabac.

Le charretier se confesse sur procès-verbal : « Ma cousine a bouffé mon argent avant de vouloir me trahir »

Embarqué à la police puis entendu sur procès-verbal, A. Fall a reconnu sans ambages les faits. Selon lui, il n’a pas regretté son acte. Ainsi l’homme déçu a fait des confidences devant les enquêteurs.

« J’ai beau investir sur ma cousine, qui a « bouffé » mon argent avant de vouloir me trahir. Chose que je ne vais pas accepter », assume-t-il lors de son interrogatoire.

Vidant son sac, il dira qu’il a tout fait pour rendre heureuse sa cousine à qui il offrait des cadeaux dont des tissus bazin et getzner, des bracelets lors des grands événements, un téléphone portable.

A. Fall aux enquêteurs : « Je fume du chanvre indien pour oublier mes problèmes »

Interpellé sur le produit prohibé retrouvé par-devers lui lors de son interpellation, A. Fall dira qu’il fume du chanvre indien pour oublier ses problèmes avec sa cousine.

Poursuivi pour diffusion d’images à caractère personnel, menace, détention et usage de chanvre indien, le charretier a été déféré ce vendredi au tribunal de grande instance de Diourbel.