Sur la peine de mort (Par le Dr Mohamed Diallo)

0
1242

Partout où la peine de mort est prodiguée, la barbarie domine ; partout où la peine de mort est rare, la civilisation règne.

La peine de mort est contraire à ce que l’humanité depuis plus de deux mille ans a pensé de plus haute et rêve de plus noble.
Ceux qui croient à la valeur dissuasive de la peine de mort méconnaissent la vérité humaine. La passion criminelle n’est pas plus arrêtée par la leur de la mort que d’autres passions ne le sont qui, celles-là sont nobles.
Une constitution qui, au dix-neuvième siècle, contient une quantité quelconque de peine de mort, n’est pas digne d’une république.

La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie.
La peine de mort est une peine immorale, ou du moins inutile, parce qu’elle habitue le peuple au spectacle des supplices, et parce qu’elle ne répare rien ; car malheureusement la mort du meurtrier ne rend point la vie à la victime.

Dr Mohamed Diallo
Membre de l’association des écrivains du Sénégal
Secrétaire Général et porte-parole du président Hadjibou Soumaré