Test Adn, Adji Sarr, thèse du complot… Ce que Sonko a dit au doyen des Juges

0
167

Ousmane Sonko a été auditionné hier jeudi par le Doyen des Juges. Une audition dans laquelle certaines questions sont revenues.

Durant l’audition qui a duré presque deux heures, Ousmane Sonko a affirmé être victime d’un complot et nié tout acte sexuel avec Adji Sarr, renseigne Libération.  Cette dernière l’accuse de viols répétitifs et de menaces de mort.

Le leader de Pastef soutient effectivement s’être fait masser ce soir-là avant de regagner son domicile. Face au magistrat instructeur, qui l’interrogeait sur le dossier, il s’en est surtout pris à l’ancien procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, accusant ce dernier d’avoir «fabriqué un dossier» en «y versant des photos à caractère pornographique».

Ousmane Sonko a présenté au juge un «autre pv » qui est, d’après lui, le «pv original » que Serigne Bassirou Guèye aurait modifié avant de le renvoyer aux enquêteurs de la Section de recherches (Sr).

De la même manière, le leader de Pastef est revenu sur les déclarations de l’ex-capitaine Seydina Oumar Touré avant de remettre au doyen des juges les résultats «d’une enquête interne de la gendarmerie » sur la gestion du dossier. Selon lui, Serigne Bassirou Guèye aurait tout fait pour le charger en complicité, dit-il, avec Me Pape Mamadou So, Mamour Diallo qui a été «promu», entre autres personnes citées.

Auparavant, dans une déclaration spontanée, Ousmane Sonko avait précisé au juge instructeur qu’il ne répondrait pas aux questions du parquet qui, d’après lui, a participé au «complot ». «Vous faites partie du complot donc je ne vous répondrais pas », a-t-il dit.

Dans cette même posture, le leader de Pastef, sur interpellation du Doyen des juges, a indiqué qu’il ne donnerait son sang sous aucun prétexte à ceux qui, selon lui, seraient à la base du «complot». A noter que le Doyen des juges aura posé au total, moins de quatre questions à Ousmane Sonko qui a fait des déclarations spontanées.

La prochaine étape devrait être une confrontation entre le leader de Pastef et Adji Sarr.