Tong-Tong au sommet de l’État : Les ministres veulent racheter leurs véhicules de fonction, qui coûtent entre 50 et 100 millions, à 5 millions Fcfaa

0
272

D’après Le Témoin qui lève le lièvre, ils prétextent les frais qu’ils déboursent tous les mois pour l’amortissement, l’assurance, le carburant, l’entretien et les réparations pour l’acquisition desdits véhicules.

Un ministre, joint par le journal, renseigne que la cession de ces véhicules entre dans la cadre de la rationalisation des dépenses publiques pour laquelle Macky Sall a pris des mesures drastiques.

L’attribution d’indemnités forfaitaires globales nettes d’impôts est limitée à une liste de fonctionnaires et l’État s’est désengagé de l’entretien, de la réparation des véhicules et de la mise à disposition de chauffeurs pour la conduite des véhicules détenus pour une catégorie de personnels.

Il s’y ajoute l’allègement des différents parcs de l’État par des procédures spécifiques de réforme et de cession des véhicules.

Depuis mars 2021, confie-t-il, l’État leur verse une indemnité forfaitaire globale intégrant l’amortissement du véhicule, le carburant, l’entretien et l’assurance.

Dès lors que l’État s’est désengagé de la gestion, ces véhicules de fonction doivent  leur revenir de droit, a-t-il indiqué. Non sans préciser que ce processus d’acquisition  de véhicules réformés est recommandé par la loi.