Ukraine : les infrastructures civiles de nouveau cible de frappes russes, craintes pour le système électrique

0
180

Une nouvelle salve de missiles s’est abattue sur plusieurs grandes villes ukrainiennes ce jeudi 17 novembre. Les frappes russes ont visé notamment Odessa, Kiev et Dnipro dans le centre du pays. Les autorités ukrainiennes parlent d’un nouveau « déluge de feu » et comme c’est le cas depuis plusieurs semaines, ce sont notamment les infrastructures civiles qui ont été prises pour cible par l’armée russe.

Parmi les cibles de ces nouvelles frappes, selon les autorités ukrainiennes, des sites de productions gazières. Vladimir Poutine veut « priver des millions de personnes d’électricité et de chauffage », dénonce le porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères Oleg Nikolenko. « Envoyez davantage de système de défense anti-missile pour éviter cette tragédie », ajoute le porte-parole en s’adressant aux pays alliés de l’Ukraine.

Il est vrai que le temps presse car l’hiver approche, les premières neiges sont tombées ce jeudi à Kiev notamment. La capitale ukrainienne qui s’attend dans les prochains jours à une baisse rapide des températures, jusqu’à moins dix degrés selon le gouverneur régional.

Briser la détermination de la population

L’opérateur électrique ukrainien Ukrernergo a déjà annoncé que la hausse brutale de la consommation d’énergie pour faire face à la baisse des températures avait compliqué encore davantage la situation déjà difficile pour le système électrique.

Dès lors, le système électrique va-t-il pouvoir tenir face à la baisse des températures ? Une chose est sûre : alors que sur le terrain les revers se multiplient pour l’armée russe, Moscou a décidé de tout miser sur cette carte énergétique dans l’espoir que l’effondrement du système électrique puisse briser la détermination de la population ukrainienne.