Un Juriste fait le décryptage de la sortie de Adji Sarr et annonce une mauvaise nouvelle

0
521

Personne ne s’attendait à la sortie de Adji Sarr l’accusatrice de Ousmane Sonko pour viol et menace de mort. La présumée victime a fait des révélations fracassantes hier soir qui peuvent faire couler beaucoup d’encre. Selon le juriste Santos Ndao trouve que la masseuse a violé la loi en faisant cette sortie. Et de la même manière, il estime qu’aussi Ndeye khady Ndiaye doit être poursuivie pour proxénétisme.

Selon lui il indique qu’ Adji Sarr doit être poursuivi pour violation de secret de l’instruction et de non détention d’une carte sanitaire.  Dans un premier temps , il déclare que la fille doit être poursuivie pour violation du secret de l’instruction avec la complicité de son avocat. Le secret de l’instruction est erga Omnes opposables á tous les acteurs qui ont connu de l’affaire. Mais encore pour NIFS non inscription au fichier sanitaire et sociale car d’après ses aveux elle se livrait clandestinement á une activité illicite”, peste-t-il. Et de prononcer aussi sur cas de Ndeye Ndiaye, la propriétaire du Salon de Massage.

En second lieu, la tenancière du salon doit être poursuivie pour proxénétisme, SONKO doit bénéficier d’un fin de non recevoir et renvoyer aux fins de poursuites un non lieu car le viol est écarté par une kyrielle de méthodes notamment l’invite faite au tonton pour des séances “jacuzzi body body” faisant obstacle á toute possibilité de résistance une invite coquine sous une baignoire tiède accompagnée de câlins et (n’est ce pas là tout l’intérêt de jacuzzi  ” genre “boulma yeureum” des rapports consentants”.

Dans cette histoire Adji Sarr a révélé que Sonko aurait couché avec lui en la confiant des secrets concernant même ces femmes. Ces nouvelles révélations pourraient encore donner un autre virage à cette histoire de mœurs qui ne cesse de surprendre les  populations. Mais pour l’instant retenez juste que Ousmane Sonko, ses avocats et les membres de son parti ne vont tenir une réplique jusqu’au jour du procès.