Voici Le Scandaleux Contrat De Senelec Que Pape Mademba Biteye Cache À Macky

0
95

Contrat par entente directe avec EXCELLEC : Pape Mademba Bitèye ou l’arroseur arrosé

L’histoire de l’arroseur arrosé. Dans la guerre engagée pour rompre le contrat liant la SENELEC à AKILEE, Pape Mademba Bitèye, entre autres prétextes brandis, déclare que celui-ci a été accordé par le gré à gré. On aurait pu croire que l’ancien directeur général de la SENELEC, actuel ministre du Pétrole et des Energies venait de commettre là, le pire des péchés. Un contrat de gré à gré à milliards de FCFA octroyé à une structure sénégalaise dont pourtant SENELEC détient des actions.

Aujourd’hui, l’actuel directeur général de la SENELEC Pape Mademba Bitèye qui en avait fait son principal cheval de bataille doit se couvrir de honte. Des syndicalistes (Dieu merci. Tous ne sont pas sous sa botte !) de la SENELEC sortent un contrat de gré à gré passé sous Pape Mademba Bitèye et accordé par l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), il y a moins de deux mois sans pour autant tout ce bruit.

EXCELLEC SA, c’est le nom comme AKILEE d’une société sénégalaise. Tout comme avec AKILEE, la SENELEC détient des actions dans le capital de EXCELLEC SA dont Pape Mademba Bitèye à sa prise de fonction, avait rendu visite dans ses locaux. La SENELEC, après un avis négatif émis par la Direction centrale des marchés publics (DCMP), avait saisi par lettre en date du 14 février 2020, l’ARMP pour solliciter l’autorisation de conclure par entente directe avec EXCELLEC SA compte tenu de l’urgence, le marché relatif à l’approvisionnement de poteaux en béton et le remplacement des poteaux en bois favorable au service universel à l’électricité. Un marché d’un montant de 36 milliards FCFA Hors TVA.

La saisine de la SENELEC après certification du ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence de la République a pu ainsi obtenir l’aval de l’ARMP pour conclure ce contrat par entente directe avec EXCELLEC SA. Un contrat dont l’exécution va se faire sur une durée de trois ans.

Ce que Pape Mademba Bitèye reproche à son prédécesseur à la direction générale de la SENELEC et qui est son actuel ministre de tutelle Mouhamadou Makhtar Cissé, il a pu pourtant l’obtenir pour en faire de même avec EXCELLEC. C’est là tout le poids d’un de ses fallacieux prétextes pour dénigrer Mouhamadou Makhtar Cissé qui vient de faire paf. A demain, d’autres incohérences !