Ziguinchor : Le préfet traîne le maire Ousmane Sonko devant la Cour Suprême

0
133

Le préfet de Ziguinchor traine le maire de Ziguinchor devant la Chambre administrative de la Cour suprême. Selon les Echos, le préfet reproche au leader de Pastef, Ousmane Sonko, entre autres, d’avoir rebaptisé une rue sans son aval et violé la norme dans la mise en place de l’organigramme de la mairie.

Le préfet assure avoir attiré, en vain, l’attention du maire et du Conseil municipal sur ses griefs. Il espère que la Cour suprême va rappeler Ousmane Sonko à l’ordre. La requête de l’autorité administrative sera examinée demain, jeudi.

En mai dernier, Ousmane Sonko avait répondu au préfet suite à son interpellation : « S’il plaît à Dieu, inchAllah, je n’ai pas vu une seule personne dans ce bas monde qui va nous empêcher, ce jeudi, de rebaptiser ces rues qui portent les noms des colons. »

Et d’ajouter : « Dans cette dynamique que nous avons entreprise, mon conseil (municipal) et moi, nous avons rencontré des difficultés avec le préfet de Ziguinchor qui m’a notifié que je n’ai pas le droit de rebaptiser les rues de Ziguinchor parce qu’elles sont de la responsabilité de l’Etat. »